Histoire des Arts

Présentation de l’option obligatoire de Série Littéraire – Histoire des Arts

Le Lycée Alphonse Daudet est le seul établissement public du Gard à proposer cette option obligatoire en série littéraire. Elle peut donner lieu à une demande de dérogation pour les inscriptions en classe de Première Littéraire

Combien d’heures ?

Cette option représente cinq heures par semaine. Quatre professeurs enseignent les disciplines suivantes : Littérature et Histoire, Musique et Arts Plastiques. C’est un cours transversal qui croise textes, images, œuvres musicales et compréhension du contexte de production des œuvres.

Pourquoi faire de l’histoire des Arts ?

Pour développer une culture artistique et enrichir ses connaissances, en lien avec le parcours de la série littéraire.

 

Quelles activités sont proposées ?

Le contact direct avec les œuvres d’art est privilégié : découverte du patrimoine local et régional, visites de musées et d’exposition, abonnements à des concerts et à des spectacles de théâtre, danse ….à proximité du Lycée mais aussi à Paris voire à l’Etranger.

 

Quel intérêt de poursuivre cette option en Terminale ? Et après le Bac ?

C’est une épreuve de baccalauréat qui repose sur un oral et un écrit de coefficient 6 au total C’est un tremplin pour des filières prestigieuses (Ecole du Louvre - Classes préparatoires littéraires …..) et des formations professionnelles en universités ( Bi – Licence) ou BTS des métiers du tourisme ou de la médiation culturelle…

 

 

Programme Histoire des arts – Définition de l’épreuve facultative

L'épreuve consiste en un oral qui prend appui sur un dossier préparé par le candidat sur les deux questions du programme, sans qu'il soit obligatoire que ce soit à parts égales.

 

Le dossier ne dépasse pas vingt pages numérotées, annexes comprises ; il débute par une introduction et s'achève sur une table des matières.

Dans ce dossier, le candidat met en valeur sa réflexion personnelle appuyée sur la présentation et l'analyse de trois ou quatre œuvres. Il illustre sa présentation de documents iconographiques, de citations de textes, d'éléments recueillis lors de voyages, de visites, d'enquêtes, etc. Cette documentation est intégrée à la rédaction selon une forme et une mise en pages laissées à l'initiative du candidat. Celui-ci peut joindre au dossier des documents sonores ou séquences audiovisuelles sous la forme d'un CD, d'un cédérom, d'un DVD ou d'une clé USB ; en ce cas, le contenu du support joint est précisément listé dans le dossier.

La présentation du dossier est soignée. Chaque document ou citation est identifié et comporte la mention claire de sa source.

L’épreuve orale dure 20 minutes .
- Première partie : le candidat présente et commente une œuvre reliée à cette partie du programme et choisie par le jury parmi celles présentes dans son dossier.
- Seconde partie : un entretien avec le jury permet au candidat de préciser sa réflexion, de justifier du contenu et des sources de son dossier, de mettre en valeur les connaissances acquises sur le programme, et son intérêt pour les grands aspects de la vie artistique contemporaine et les enjeux liés au patrimoine.
 

Le candidat est noté sur vingt points répartis comme suit :
- le dossier est noté sur 5 points ;
- l'oral dans son ensemble est noté sur 15 points.


D’après le Bulletin officiel n° 14 du 5 avril 2012

 

Programme Histoire des arts - Option facultative – Session 2017/2018

Thème 1

Le patrimoine, des Sept Merveilles du monde à la Liste du patrimoine mondial : Patrimoines, représentations et mémoire du travail

 

Agricole ou maritime, artisanal ou industriel, scientifique ou scolaire, le travail humain a suscité nombre de représentations artistiques de toutes époques, mais aussi de sites, bâtiments, dispositifs et objets fonctionnels aujourd'hui conservés, protégés et valorisés en tant que patrimoine – voire, pour certains, au titre du patrimoine de l'humanité.

Au plus près possible de l'établissement – et jusque dans l'établissement – l'observation de tels sites, bâtiments et outils, ainsi que des modalités de leur conservation et de leur valorisation, doit amener l'élève à prendre conscience de la valeur patrimoniale que recouvre un environnement quotidien, à réfléchir sur le statut d'un tel patrimoine par rapport à celui plus communément identifié comme artistique, mais aussi à comprendre le poids de mémoire que ce patrimoine véhicule : mémoire d'une activité humaine et d'une condition sociale, mais aussi de gestes dont certains se transmettent aujourd'hui encore depuis un passé lointain.

L'élève s'interrogera sur le rapport à l'art qu'entretiennent le patrimoine et la mémoire du travail : que ce soit dans le vocabulaire formel ou ornemental – qui ne cesse de chercher une réponse à l'antique question du lien entre beau et utile – ou comme source d'inspiration pour les artistes.

Les services régionaux de l'inventaire, les conservations régionales des monuments historiques et les services locaux en charge du patrimoine sont des partenaires précieux pour que l'étude ait une dimension concrète. La visite de musées ethnographiques et d'écomusées, la rencontre d'artisans qui perpétuent les gestes et les outils ancestraux, l'expérience d'artistes qui investissent des sujets ou des lieux liés à la question, sont éminemment souhaitables.

 


Thème 2

Création artistique et pratiques culturelles, de 1939 à nos jours : Scénographier l'art

 

La scénographie apparaît aujourd'hui comme un concept incontournable, et qui ne se circonscrit plus à l'espace scénique proprement dit : bien au contraire, l'art, quel qu'il soit et dans ses plus diverses manifestations, ne se présente guère à son public, désormais, que « scénographié ».

L'étude de ce concept passera donc par des rencontres, entre autres, de professionnels de la scène, des musées, de l'urbanisme, de l'événementiel et du marché de l'art. Elle s'articulera autour de trois problématiques :

- la scénographie, un art de l'interprétation ?

- muséographie et scénographie ;

- la scénographie de l'œuvre d'art dans l'espace public.

 

Contact : frederique.duvernois@ac-montpellier.fr

 

 

Tags: